La cataracte : causes, symptômes et comment se soigner

Maladies > Cataracte

Fréquente chez les seniors, la cataracte est un trouble de la vision à ne pas prendre à la légère car très invalidant. Elle touche 1 personne sur 5 à partir de 65 ans, plus d’1 sur 3 à partir de 75 ans et deux personnes sur trois après 85 ans. Mais il peut arriver que des personnes plus jeunes en souffrent.

Quels sont ses symptômes et comment la soigner ? Les réponses à toutes les questions que vous vous posez dans ce guide complet consacré à cette maladie des yeux !

La cataracte en quelques mots

Vous ne savez pas vraiment qu’est-ce que la cataracte ? Voici quelques explications. Il s’agit d’un trouble visuel qui survient lorsque le cristallin perd de sa transparence. Celui-ci une est une petite lentille ovale, naturelle, transparente et souple qui se trouve derrière la pupille.

Lorsqu’il subit une opacification progressive qui entraîne une baisse de la vision et une gêne face aux sources lumineuses, on parle de cataracte, maladie des yeux très fréquente. Pour vous faire une idée plus précise, le cristallin possède le même rôle qu’une lentille d’appareil photo c’est-à-dire qu’il va faire la mise au pont de l’image selon la distance et ce que l’on regarde.

Les différentes formes de cataracte

Il en existe plusieurs. Voici les principales :

La cataracte sénile

Cette forme de maladie des yeux survient chez les personnes âgées. Le vieillissement entraîne un durcissement et une opacification du cristallin. Il faut savoir que dans ce cas précis, un œil est souvent plus touché que l’autre.

La cataracte secondaire

Dans cette forme, elle est souvent due à certaines maladies comme le diabète mais également à la prise de certains médicaments ou lors d’une exposition à de fortes doses de radiation. Parmi les facteurs de risque, une chirurgie à l’œil ou certains problèmes oculaires comme la myopie en font partie.

La cataracte traumatique

Ce type de trouble visuel peut arriver suite à une blessure de l’œil qui a endommagé le cristallin. Cela peut être une brûlure avec un produit, une coupure, un coup ou encore une exposition prolongée à une chaleur intense.

La cataracte chez l’enfant

Il peut arriver qu’elle se produise dès la naissance même si cela reste très rare. Cela peut être le cas lors d’une maladie congénitale comme la trisomie 21 ou lors d’une maladie transmise par la mère pendant la grossesse telle que la rubéole ou encore la toxoplasmose ou la syphilis. Elle touche un enfant sur deux mille.

Les symptômes de cette maladie des yeux

Les symptômes sont bien sûr essentiellement des troubles visuels. Il arrive donc fréquemment que la cataracte se manifeste par une baisse de l’acuité visuelle de façon progressive et de l’un ou des deux yeux.

La vue va progressivement devenir trouble, voilée et s’obscurcir. La perception des couleurs devient plus terne et les contrastes sont moins nets. Un halo va se former autour des sources de lumière et l’œil sera être ébloui face à la lumière ou si vous conduisez la nuit.

Il faut savoir que ces symptômes ne sont pas douloureux.

L’opération de la cataracte : le seul traitement

C’est l’acte chirurgical le plus pratiqué en ambulatoire : l’opération de la cataracte. Avec plus de 700 000 interventions par an c’est le seul traitement possible pour retrouver une vision correcte. Elle ne dure que 10 à 30 minutes et est réalisée principalement sous anesthésie locale.

La récupération de la vision est très rapide, les suites opératoires sont courtes et vous ne ressentirez pas de douleurs. Il est même possible de reprendre le travail dès le lendemain de la chirurgie de la cataracte.

Le principe d’une opération de la cataracte est très simple. Lors de l’intervention, la technique dite d’extraction extracapsulaire par phakoémulsification est réalisée. Elle consiste à pulvériser le cristallin grâce à des ultrasons. Le cristallin est ensuite aspiré via un petit orifice.

Une fois le cristallin enlevé, il sera remplacé par un implant pour cataracte. Une semaine après l’opération, un suivi sera nécessaire pour vérifier que la vue s’améliore, qu’il n’y a pas de douleurs ni de problèmes particuliers. La tension oculaire sera également vérifiée ainsi que la bonne mise en place de l’implant et enfin, le chirurgien regardera si vous ne souffrez pas d’inflammation et qu’il n’y a pas de signe d’infection dans l’œil.

Les deux types d’implants de cataracte

Lors d’une opération de la cataracte avec implant, deux choix sont possibles :

Les implants monofocaux

Ce type d’implant est le plus posé lors d’une chirurgie de la cataracte. Le coût de cette opération de la cataracte est intégralement pris en charge par votre Caisse d’Assurance Maladie. Avec cet implant, le patient va retrouver une vision de loin optimale et nette mais devra porter des lunettes pour voir de près.

Les implants multifocaux

Pour remédier aux problèmes du précédent implant c’est-à-dire porter des lunettes pour voir de près, des laboratoires ont développé des implants multifocaux. Il s’agit d’un progrès important mais dont les effets secondaires freinent beaucoup de patients.

En effet, après la pose d’un implant de cataracte il est fréquent qu’il y ait trop de halos autour des points lumineux la nuit ce qui est très gênant lors de la conduite la nuit notamment.

Les complications possibles

L’opération de la cataracte, comme toutes les opérations, peut entraîner des complications :

Les complications sévères

Elles sont bien sûr très rares mais il faut les connaître. La rupture de l’implant par exemple survient dans 5 % des cas. Il y a également un risque d’infection nosocomiale, de traumatisme de l’œil, d’un décollement de la rétine ou des troubles de la cornée ainsi qu’une brûlure rétinienne.

Les complications moins sévères

Dans la catégorie des complications moins sévères, les spécialistes parlent d’une cicatrice insuffisamment étanche qui peut apparaître, un hématome du blanc de l’œil ou encore une vision dédoublée, une sensibilité à la lumière et une déformation de la cornée.
Ces deux types de complications sont rares et c’est pour cela que malgré tout, l’opération de la cataracte est dans la grande majorité des cas proposées aux patients comme seule solution.

Info : avant de vous faire opérer de la cataracte, avez-vous une bonne complémentaire santé ?