L’incontinence urinaire

comparateur mutuelle senior

Maladies > Incontinence urinaire

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, il n’y a pas que les personnes âgées qui souffrent d’incontinence urinaire. A titre indicatif, 1 femme sur 4 vont en souffrir au moins une fois dans leur vie et 1 homme sur 8. Les femmes sont donc les plus touchées par ce problème urinaire.

Elle est souvent invalidante et complexante mais si vous faites partie de ceux et celles qui en souffrent, rassurez-vous, il existe des solutions et des traitements.

Définition de l’infection urinaire et de l’incontinence

L’incontinence urinaire est la perte incontrôlable et involontaire d’urine. Elle peut se produire n’importe quand, le jour comme la nuit. Il existe plusieurs types d’incontinences urinaires :

L’incontinence urinaire d’effort

Ce type de problème urinaire chez la femme ou chez l’homme d’ailleurs se caractérise par une fuite involontaire des urines qui n’est pas précédée par un besoin d’uriner. Elle survient principalement lors d’un effort même minime. Il peut s’agir d’une toux, d’un éternuement, d’un éclat de rire ou lorsque l’on soulève une charge par exemple.

L’incontinence urinaire par hyperactivité de la vessie

Dans ce cas, elle est toujours précédée d’une envie urgente et incontrôlable d’uriner. La fuite urinaire peut arriver la nuit, la journée, en bougeant ou s’en rien faire etc.

L’incontinence mixte

L’incontinence mixte combine les deux types de symptômes.

Les symptômes des fuites urinaires

Les symptômes sont bien sûr des fuites d’urine qui peuvent être importantes ou de faibles quantités. Lorsqu’elles sont associées à des douleurs, à des brûlures lorsque vous urinez, si votre urine change de couleur ou si elle est malodorante, il se peut que vous fassiez une infection urinaire. C’est également le cas si vous avez envie d’aller uriner très souvent. Dans ce cas, vous devez consulter rapidement votre médecin.

Fuites urinaires : les causes

Plusieurs facteurs sont pointés du doigt. Parmi les causes des fuites urinaires, on trouve :

  • La sédentarité
  • Le tabagisme. Il provoque souvent une toux chronique qui peut soit provoquer une incontinence soit l’aggraver.
  • Le stress
  • Le surpoids ou l’obésité. Avoir plusieurs kilos en trop va entraîner une pression en continue sur la vessie et sur les muscles du plancher pelvien, ce qui va les affaiblir.
  • La constipation chronique
  • La prise de certains médicaments
  • Une activité physique intensive

Il faut également savoir que certaines personnes sont plus à risque que d’autres. Les problèmes de vessie chez la femme sont par exemple plus courants que chez un homme. Cette différence est due aux caractéristiques anatomiques des femmes, à la grossesse, à l’accouchement et pour finir, à la ménopause.

Les personnes âgées sont également amenées à souffrir d’incontinence urinaire. La raison est simple : leurs muscles du plancher pelvien vont perdre de leur tonus, ce qui va provoquer une fuite urinaire.

Les personnes ayant un cancer de la vessie, une cystite aiguë, un rétrécissement de l’urètre ou une maladie neurologique (Parkinson, sclérose en plaques, Alzheimer) peuvent souffrir d’infection urinaire et d’incontinence.

Et enfin, les personnes qui souffrent de diabète sont des personnes à risque.

Fuite urinaire : les risques

Si vous pensez souffrir de fuites urinaires, il est important d’agir vite et de consulter votre médecin. Pourquoi ? Parce qu’une incontinence urinaire mal ou pas soignée peut provoquer des infections urinaires à répétition.

Une incontinence urinaire peut également irriter la peau des parties génitales et toute la zone à cause de l’humidité permanente mais également de l’acidité des urines. Cela va entraîner des rougeurs, des ulcérations ou encore des infections.

Mais les risques ne sont pas que physiques. Les fuites urinaires sont gênantes et complexantes au quotidien. Il n’est pas rare que les problèmes de vessie chez les femmes notamment les privent de vie sociale et de vie sexuelle.

Les différents traitements

Les problèmes de vessie chez la femme et chez les hommes peuvent être traités de différentes façons :

La rééducation de la vessie

Il est possible par la rééducation de retarder la miction. Pour cela, il faut lorsque vous avez envie d’uriner, d’essayer d’attendre au moins 10 mn. Ensuite, il faut essayer de passer ce délai à 20 minutes. Le but est d’espacer les mictions d’au moins deux heures.

Lorsqu’il s’agit d’une incontinence par regorgement, il est possible de pratiquer ce que l’on appelle la double vidange. Cela consiste à uriner et ensuite à essayer à nouveau quelques minutes plus tard. Ce type de rééducation a pour but d’apprendre à mieux vider sa vessie et donc d’éviter un trop-plein.

Il est également conseillé de choisir un horaire fixe pour uriner plutôt que d’attendre d’avoir envie d’uriner. Le but ultime étant d’espacer d’au moins deux heures les mictions. Cette méthode est très efficace chez les personnes âgées.
Et enfin, lorsque vous ressentez l’envie d’uriner, vous pouvez essayer de vous relaxer en faisant quelques respirations profondes.

Les médicaments

Parmi les médicaments prescrits, on trouve des antispasmodiques qui vont aider à accroître la capacité de stockage de la vessie et qui vont réduire les spasmes de la vessie.

Les œstrogènes sont administrés lors de fuites urinaires chez la femme intravaginalement. Ils vont aider à reconstruire la muqueuse des voies uro-génitales.

Et enfin, les alpha-bloquants peuvent être prescrits pour faciliter l’écoulement de l’urine.

La chirurgie

Lorsque la rééducation et les médicaments ne sont pas efficaces pour traiter l’incontinence urinaire d’effort, la chirurgie peut s’imposer. Plusieurs types d’opérations sont possibles comme notamment maintenir en place la vessie ou la remonter s’il y a eu descente de la vessie. Cette opération s’appelle la cystopexie.

Il est également possible de mettre en place un sphincter urinaire artificiel, d’installer un dispositif qui va stimuler le nerf sacré qui est situé derrière le sacrum ou de mettre en place un dispositif de suspension du col de la vessie.

Où acheter un traitement contre l’incontinence urinaire ?

Vous pouvez acheter votre traitement pour infection urinaire et continence dans une pharmacie classique. Pour la plupart, il vous faudra toutefois consulter votre médecin car la plupart des médicaments sont sur prescription médicale.

Si vous ne souhaitez pas parler de votre problème de fuites urinaires avec votre médecin, il est aujourd’hui possible de commander son traitement sur internet. C’est également une solution pratique pour le renouvellement d’ordonnances.

Pensez à vérifier si votre mutuelle rembourse ce type de traitement.