Comment prendre son pouls et calculer sa fréquence cardiaque

Comment calculer sa fréquence cardiaque en prenant son pouls
comparateur mutuelle senior

Nul besoin d’être médecin ou d’avoir suivi une formation dans le domaine pour pouvoir prendre son pouls ou celui de quelqu’un d’autre. Par de petits gestes simples, il est possible de se renseigner sur l’état de son cœur et donc sur son état de santé pour prévenir bon nombre de maladies.

La prise de pouls, un moyen de prévenir l’AVC

Mesurer le pouls est le meilleur moyen de détecter une fibrillation atriale qui peut être un signe avant-coureur d’un AVC. Une personne ayant une fibrillation atriale (trouble du rythme cardiaque) a des chances bien plus élevées d’avoir un AVC qu’une personne ordinaire. Il est vrai que l’AVC survient de manière brutale mais la prise du pouls de façon correcte constitue un très bon moyen de prévention. Cette méthode de prise de pouls est très utile dans certains cas. Toutefois, par souci de précision, il est préférable de recourir à un cardio-fréquencemètre dès que cela est possible.

Faites des économies sur votre mutuelle seniors

Suivre la bonne procédure pour bien prendre son pouls

Il est possible de se servir de son index et de son majeur pour détecter le pouls en tâtant jusqu’à ce qu’il soit senti. Il est déconseillé d’utiliser le pouce car il a une moins bonne sensibilité. Les artères de par le fait qu’elles transportent le sang chargé en oxygène du cœur vers tout le reste du corps à un débit élevé, renseignent sur les battements du cœur qui sont proportionnels à ce débit.

1. Détecter son pouls

Pour le pouls radial (artère radiale)

La main gauche doit être posée sur une table avec la paume de la main levée vers le haut. Le pouce et l’indexe doivent être posés au milieu du poignet dans le petit creux situé à la limite du poignet. Ce creux constitue en réalité ce qu’on appelle la gouttière radiale et se situe à l’extrémité du radius. Il faudra presser légèrement avec les bouts de ses 2 doigts dans cette zone afin de sentir le pouls.

Pour le pouls carotidien (artère carotide)

Le pouls carotidien est celui qui peut être senti au niveau du cou en positionnant ses deux doigts au niveau du creux situé entre la trachée et le grand muscle du cou. Il faut presser légèrement dessus pour bien le sentir.

2. Compter le nombre de battements par minute

En s’aidant de la trotteuse d’une montre ou bien d’un chronomètre, il faudra compter le nombre de pulsations en l’espace de 60 secondes en essayant de se concentrer au maximum. Il est tout à fait possible, et selon les préférences, de compter le nombre de pulsations effectuées en l’espace de 15 ou 30 secondes puis de multiplier ce nombre par 4 ou 2 respectivement. Il est préférable de compter les pulsations pour une durée de 30 secondes puis de multiplier par 2. C’est ainsi qu’il est possible d’obtenir son rythme cardiaque.

Le rythme cardiaque doit se situer entre 40 pulsations par minute et 120 pulsations par minute. En dehors de ces valeurs, il y a un potentiel danger. Il est aussi important de tenir compte de la régularité du rythme cardiaque. De façon spécifique, un rythme cardiaque qui dépasse les 120 pulsations par minute peut cacher une fibrillation atriale. Pour en avoir le cœur net, une consultation chez le médecin s’impose.

À lire aussi : Qu’est-ce que l’hypertension artérielle et comment s’en soigner