Que fait l’Europe pour mieux protéger les droits fondamentaux des seniors ?

L'Europe protège les droits des seniors

Les seniors sont souvent penser comme étant un fardeau de la société. En effet, les droits des personnes âgées sont souvent méconnus et leurs contributions pour la société ne sont également pas souvent prises en compte.

La sortie en juin du rapport 2018 de l’Agence des droits fondamentaux de l’Union Européenne rappelle que l’Union Européenne a changé d’approche concernant le droit des seniors. En effet, l’UE n’utilise plus une approche orientée sur des soins sociaux pour assurer une protection mais utilise plutôt une approche basée sur le concept de vieillissement actif.

Le rapport précise qu’avant 1989, la charte communautaire des droits sociaux fondamentaux des travailleurs assurait un cadre de protection via une démarche sur l’esprit d’un ancien travailleur. Depuis 1989, l’approche de l’UE est plus englobante. Par exemple, l’article 19 du TFUE lutte contre la discrimination liée à l’âge.

De même, la charte des droits fondamentaux de l’UE n’énonce pas d’âge limite aux régulations. Les personnes âgées ont donc les mêmes droits de dignité humaine, de liberté d’expression, de droit à l’emploi, de droit à la sécurité sociale … La Charte comporte même un article concernant les seniors en reconnaissant et respectant leurs droits. Les personnes âgées ne sont alors plus perçues comme d’anciens travailleurs à la retraite mais comme des personnes avec les mêmes droits que les plus jeunes et méritant un traitement égal.

Même si la protection sociale et les soins de santé ne sont pas couverts par la législation européenne, certaines mesures sont mises en place, comme la stratégie Europe 2020 qui pense à la création de nouvelles technologies, pour permettre aux seniors de mener une vie indépendante. Les Fonds d’Investissements Européens sont la principale source de soutien des réformes et politiques innovantes qui, par exemple, promeuvent l’inclusion sociale et luttent contre toute discrimination.

Pour montrer la volonté de protéger et de renforcer les droits des seniors, le socle européen des droits sociaux en novembre 2017 énonce des principes comme l’apprentissage tout au long de la vie ou un accès à des services essentiels de qualité.