Les conséquences de la hausse de la CSG chez les retraités

Hausse de la csg et les seniors

C’était une de ses nombreuses promesses durant sa campagne électorale, le président Emmanuel Macron applique cette réforme pour l’année prochaine. La CSG doit être augmentée de 1.7 point et les principaux concernés seront les retraités les plus aisés. Cette petite nouveauté qui ne verra le jour qu’en janvier 2018 a pour principal objectif de redonner du pouvoir d’achat à tous les travailleurs en France grâce à la baisse des cotisations salariales. Le but étant de récompenser les citoyens qui participent activement tous les jours à l’évolution de la croissance économique du pays. La hausse de la CSG se fera pour toutes personnes résidents en France, mais elle sera plus impactante pour les retraités qui ne bénéficieront pas de contrepartie. A contrario, les salariés qui ont un revenu au Smic pourront bénéficier d’une hausse de leur salaire d’une vingtaine d’euros en plus par mois.

Les répercussions pour les retraités

L’augmentation de la CSG ne sera pas sans effets pour les retraités en France. L’ancienne génération sera donc pénalisée en grande partie, puisque la hausse n’est destinée qu’aux personnes ayant les revenus les plus élevés. En effet, certaines personnes âgées seront épargnées tous ceux qui disposent d’un taux réduit de CSG, ainsi que tous les retraités qui en sont exonérés. À eux seuls ils représentent 40% de la population senior. Il faut pour cela avoir un revenu en dessous d’un certain niveau, on parle d’une pension inférieure à 1200e net. L’accord de la réduction pour certains retraités dépend du revenu fiscal et de la part du quotient familial du foyer. Le gouvernement souhaite rassurer les retraités concernés en limitant au maximum un effet trop négatif pour ces derniers.